Découvrez la richesse et la beauté des îles Vanille de l’Océan Indien dans le Trapèze des Mascareignes

TOP
Image Alt

Comores

La Trapèze des Mascareignes est formée par 6 îles, plus précisément 4 îles et 2 archipels, l’un de ces archipels est constitué par les Comores. Comme toutes les îles de la Trapèze des Mascareignes, les Comores étaient auparavant des colonies françaises, la France a voulu détenir la gestion des richesses naturelles de ces îles. Il est conseillé à un fan des aventures de visiter les îles des Comores, les 4 îles constituant les Comores sont chacune exceptionnelle, ces îles présentent des paysages extraordinaires formés par divers faune et flore, elles reflètent également l’histoire des Comores par la présence des différents monuments qui s’y trouvent. Visiter les Comores va vous permettre de découvrir des coutumes et des traditions qui illustrent les différences des Comores par rapport aux autres îles de la Trapèze des Mascareignes et par rapport à tous les pays du monde entier.

Constitution géographique des Comores

Grande Comore ou Ngazidja, Anjouan ou Nzwani, Mohéli ou Mwali et Mayotte ou Mahoré sont les 4 îles qui constituent l’archipel des Comores. Les Comores forment un pays de l’Afrique Australe, se localisant au nord du Canal de Mozambique et séparé de Madagascar avec une distance de 877 km au nord-ouest, en total, les Comores possèdent une superficie de 2 609 km2. Ngazidja est la plus grande île des Comores avec une superficie de 1 146km2 répartie en 77km de long et 27 km de large. Étant formées depuis plus de 9 millions d’années, les Comores sont d’origine volcanique, sa capitale est la ville de Moroni se trouvant sur la Grande Comore. Comme cet archipel est d’origine volcanique, les îles sont riches en pierres précieuses, malheureusement, on observe de moins en moins la diversité de la faune sous-marine comorienne due aux actes d’exploitation excessive effectuée par l’homme. Rassurez-vous, il’ y a toujours des espèces endémiques à découvrir aux îles Comores comme les différents types d’oiseaux, à savoir  le Petit-duc d’Anjouan rencontré à Anjouan et le Gobemouche des Comores rencontré en Grande Comore. Les îles des Comores contiennent toutes de nombreuses cours d’eau à l’exception de Ngazidja à cause de la porosité du sol dans cette île, la Grande Comore contient encore également un volcan actif de type strombolien avec une altitude de 2 361 mètres, la dernière coulée de lave de ce volcan date de 2005, ceci a laissé une caldeira de 3km de diamètre. En général, les terres comoriennes sont utilisées pour l’agriculture, 9% de ces terres sont couvertes de forêt et il reste encore 7% de terres inexploitées.

Histoire des Comores

Le nom « Comores » donné à l’archipel formé de 4 îles est un nom d’origine arabe qui signifie « Lune ».  Vers les VIIe et IXe siècles, seuls les peuples swahilis ont habité les Comores, ensuite, ils ont développé contact avec les musulmans venant de la Perse et de l’Oman dû à l’évolution du commerce maritime. Avant que la France les ait colonisées en 1946, les Comores étaient rattachées à Madagascar pendant une certaine période puisque les Malgaches ont partagé une relation étroite avec ces îles. Les français, les Swahilis, les Malgaches et les Arabes constituent la minorité des habitants des Comores et la majorité est constituée par les Comoriens, par rapport à cela, les traditions et coutumes des Comores ont été en quelque sorte influencées par celles des pays natals de ces nationalités citées. Les 3 îles, Grande Comore, Anjouan et Mohéli ont réclamé l’indépendance de l’ État comorien, Mayotte de son côté a voulu rester sur le statut français ; à partir de 1975, ces 3 îles ont déclaré chacune l’indépendance de l’État comorien unilatéralement. Les Comores étaient devenues une République fédérale islamique en 1978 et c’est à partir XXIe siècle qu’est née la fédération «Union des Comores », depuis 2006, le président des Comores était Ahmed Abdallah Mohamed Sambi. En 2009, le président Ahmed Abdallah Mohamed Sambi a convoqué les électeurs comoriens pour un référendum constitutionnel, suite à ce référendum, l’Islam a été défini comme la religion d’État des Comores. Depuis 2019, l’Union des Comores est présidée par Azali Assoumani qui était déjà élu président en 2002 et 2016 ; la monnaie utilisée aux Comores est une monnaie rattachée au franc français, c’est le franc comorien. Notons qu’actuellement, l’île Mayotte est toujours considérée comme un département de France d’outre-mer.

Conseils

Destinations